1. Ne pas attendre de se sentir prêt pour parler

C’est l’erreur la plus courante et la plus connue dans l’apprentissage des langues. Personne ne se sent jamais vraiment prêt à parler, on a tous peur de se lancer et d’oser dire quelques mots, quelques phrases. C’est tout à fait normal. Mais il faut savoir aller au delà de cette timidité, de ce malaise.
C’est important de se lancer rapidement (au moins dès le premier mois) parce c’est ce qui vous permet de faire des progrès le plus rapidement possible
C’est aussi très important de se rendre compte vraiment de son niveau en parlant avec quelqu’un : On sait où on en est vraiment et ce qu’il faut travailler en particulier.

2. Apprendre des phrases toutes faites

La grammaire russe met un peu de temps à être assimilée et ça n’est pas un problème. Si vous apprenez des phrases toutes faites (comme celles des guides de conversation) vous allez être capable de parler très rapidement. Pas besoin de réfléchir à quelle déclinaison utiliser, vous connaissez déjà la phrase pré-fabriquée.

3. Accepter de faire des erreurs

Faire des erreurs est la meilleure façon d’apprendre. Ceux qui veulent parler un russe parfait dès le début n’y arriveront jamais. Ceux qui parleront le mieux russe sont ceux qui prendront l’habitude de faire des erreurs.
Faire des erreurs permet de se faire corriger, et de s’améliorer. Si vous ne dites pas votre faute (que ce soit de la grammaire ou de la prononciation) personne ne va vous reprendre, et vous risquez de ne pas vous améliorer.
Accepter de faire des erreurs va vous permettre d’aller plus loin que ceux qui veulent tout faire parfaitement dès le début. Vous allez pouvoir avoir plus de confiance, allez plus loin dans la conversation (pendant que d’autres ont encore peur de mal prononcer здравствуйте (bonjour) et ne se lancent pas) et donc apprendre de nouveaux mots et de nouveaux concepts.

4. Garder la grammaire pour plus tard

Comme pour le fait d’apprendre des phrases toutes faites, éviter de passer du temps sur la grammaire au début va vous permettre de vous concentrer sur la communication directe. Evitez de prendre peur ou de vous découragez et concentrez vous sur les phrases déjà faites. Apprendre des phrases toutes faites vous permettra de connaître des structures de grammaire que vous pourrez modifier au fur et à mesure.

5. Être régulier

L’apprentissage d’une langue ne se compte pas en heures par semaines mais en minutes par jour. Pas besoin de faire des exercices que vous n’aimez pas pour progresser, au contraire. Travaillez sur du contenu que vous aimez : regardez des séries en russe, écoutez des musiques que vous aimez, utilisez des plateformes d’apprentissage comme Busuu ou LingQ en ligne … Mais faites le tous les jours !

6. N’attendez pas de trouver la méthode parfaite

Je pense que ça a été ma révélation pour le russe. N’étant pas satisfait avec mes cours à l’université j’ai perdu énormément de temps à chercher la méthode idéale, le logiciel parfait pour apprendre. Il existe des sites incroyables et des logiciels géniaux pour apprendre le russe. Et vous serez toujours tenté d’en essayer des nouveaux. Passer son temps sur internet à chercher la méthode idéale est souvent un prétexte pour procrastiner. Consacrez un peu de temps à trouver l’outil qui vous convient, puis utilisez le à fond. Que ce soit une méthode, une application … rien ne vous empêche d’en utiliser plusieurs ! Mais ne perdez pas votre temps à chercher. J’ai découvert qu’utiliser toujours la même méthode sur une base quotidienne apportait plus de résultats qu’essayer plein d’outils géniaux sur le cours terme.

De toute façon, si je trouve la méthode idéale, vous en serez les premiers informés sur ce site 😉

 

 

Comments

comments