Apprendre l’alphabet cyrillique facilement

La plupart des gens sont malheureusement effrayés par l’alphabet cyrillique, alors qu’en fait ça n’est pas difficile à apprendre. Seulement la plupart des gens font une erreur qui leur fait perdre du temps dans leur apprentissage. En fait, avec la bonne méthode, vous pouvez apprendre l’alphabet russe facilement en quelques heures.

Si aujourd’hui vous voulez apprendre le russe, ou que vous avez déjà essayé et un peu délaissé ou que vous avez envie d’apprendre l’alphabet russe rapidement de nouveau cet article est fait pour vous. Si vous trouvez que l’alphabet est difficile à apprendre et que vous voulez l’apprendre en une demi journée et enfin commencer votre apprentissage de la langue russe sur de bonnes bases, ce qui suit devrait vous intéresser.

 

 1-Petit rappel sur l’alphabet russe cyrillique.

L’alphabet cyrillique fonctionne comme l’alphabet latin: des consonnes et des voyelles.Pas de panique, rien à voir avec les caractères chinois (il y en a qui pensent ça). C’est un alphabet phonétique: chaque lettre correspond à un son.

Parfois la lettre russe correspond au même son et à la même lettre que la française. Par exemple, le A russe s’écrit comme le A français, et se prononce de la même façon.

Parfois la lettre russe ressemble à une lettre française mais ne se prononce pas de la même façon:
Par exemple la lettre « В » russe correspond au son « V » français.

Une lettre russe peut ressembler à une lettre française mais correspondre à un son inconnu en français. Par exemple: le « Х » russe se prononce avec un « Kh » très gutural, proche du « j » espagnol ou « Ch » allemand.

Une autre situation: la lettre russe a une forme qui ne ressemble à rien et un son inconnu. Exemple: la voyelle « Ы » russe se prononce un peu comme « ui » Phonétiquement, c’est une des difficiles, mais je donnerais des astuces pour la phonétique plus tard.

Assez de théorie, passons à la pratique! Voici mon approche pour apprendre très rapidement l’alphabet, je l’ai imaginée, testée avec des amis qui voulaient apprendre le russe, testée personnellement avec d’autres alphabets (j’ai appris à lire le coréen en 20 minutes!).

2-Apprendre les 30% les plus utiles en 10 secondes avec la méthode Akamoto.

Nous avons vu avant qu’on pouvait regrouper les lettres russes en fonction de leurs caractéristiques.Nous allons maintenant voir comment apprendre ces groupes de lettres efficacement. Et pour ça on va commencer par une bonne nouvelle: vous allez apprendre 30% du plus utile de l’alphabet russe en 10 secondes:

Les lettres suivantes sont identiques dans les deux alphabets, et couvrent 30% des apparitions dans les textes. C’est à dire que dans n’importe quel texte russe, si vous connaissez ces 5 là, vous reconnaissez 30% des caractères.

Voici quelques mots russe que vous pouvez déjà lire:

Кот: chat
Так: ainsi
Атом: atome
Там: là-bas
ОК: ok

Pour vous souvenir de ces 5 lettres, trouvez un mot à retenir: AKTOM,  TOMKAT, KAMOTO, etc… (n’hésitez pas à en proposer)

3-Les lettres faux amis

Maintenant nous allons voir les lettres qui ressemblent à des lettres latines mais qui n’en sont pas

Vous savez comment on dit URSS en russe ? CéCéCéPé (CCCP) ? Tout faux, le célèbre acronyme se prononce SSSR. Et oui, Сою́з Сове́тских Социалисти́ческих Респу́блик. Le premier mot « Сою́з » Soyouz signifie « Union » Et oui soyouz, comme les fusées russes. le deuxième, « Сове́тских » /Sovietckikh/ signifie « Soviétique » d’ailleurs le mot « Совет » /Soviet/ veut dire « conseil » en russe. Le troisième mot c’est « Социалисти́ческих » /Sotsialistitcheckukh/ signifie « socialistes (adjectif) ». Le dernier mot « Респу́блик » /Respoublik/ signifie « des républiques ». Voici pour une petite introduction, maintenant vous connaissez le « Р » se prononce « R » et le « С » se prononce « S »

Voici la liste des lettres « faux amis ».

(Х х = « Kh » un R très gutural, proche du « j » espagnol ou « ch » allemand.)

Note: le « ё » est la plupart du temps écrit « e » dans les textes. C’est trompeur, mais ne vous en faites pas, généralement ça ne pose pas de soucis.

Ces lettes donc sont des faux amis: elles ne correspondent pas à des lettres de notre alphabet. Voici donc l’attitude à avoir quand vous apprenez à lire le russe et que vous voyez une lettre qui pourrait être lue en français:

Entrainez vous avec ces quelques mots:
нет: /niet/ : non
он: /on/ : il
она: /ona/ : elle
сот: /sot/ : cent
свет: /sviet/ : la lumière
автор:  /avtor/ : auteur
автобус: /avtobous/ :  autobus

C’est bon? félicitations, vous comprenez maintenant 62% des lettres que vous allez rencontrer dans les mots russes!

 

4-Objets écrits non identifiés.

Maintenant on va attaquer les lettres qui ne ressemblent à rien de connu. Enfin presque. Si vous avez appris le grec par hasard au lycée, c’est le moment de se servir de l’alphabet!
Voici la liste des lettres que vous pouvez rencontrer qui ne ressemblent pas à l’alphabet latin:

lettres ayant des équivalents sonores en français:

Д д: D (pensez à Delta: le triangle = deltaplane!)
Г г: G comme Gamma (moins connu. attention ça n’est pas un petit « R ». La lettre Г fait un anGle
П п: P Cette lettre ressemble au symbole Py (3,14) donc П = py= p
Ф ф: F vous pouvez vous en souvenir comme ça: la lettre fendue c’est un F
Л л: L on peut trouver que ça ressemble au Lambda grec
Б б : la lettre B, à ne pas confondre avec « В » qui se prononce « V » comme vous le savez déjà
З з : Z. le Z ressemble à un 3. Vous pouvez penser 3-0 (comme un score) pour vous souvenir de la prononciation z
Ж ж: J. à ne pas confondre avec Х qui se prononce « Kh » ou plutôt « Rh »

Quelques mots à déchiffrer:
да /da/ : oui
журнал /journal/ : magazine
Массаж /Massaj/ : massage
опера /opiera/ : opéra
зебра /ziebra/ : zèbre
Москва /moskva/ : Moscou

lettres avec des prononciations inconnues en français:

Ч ч : Tch à ne pas confondre avec « У » (son « ou »)Document_2014-04-27_18-36-58
Ц ц : Ts
Ш ш : Ch
Щ щ : Chch

D’un coup ça se complique ? En fait pas vraiment: le plus important est de s’entrainer un peu pour vous souvenir des nouvelles lettres.

Document_2014-04-27_16-23-19 (1)

5-Et maintenant les voyelles!

 

La presque dernière étape pour apprendre l’alphabet russe. En russe, les voyelles marchent par paires. L’une est dite « dure » et l’autre est dite « molle ». Voici un exemple avec deux voyelles que nous avons déjà vues:

О (o) Ё (io): en gros, chaque voyelle a un équivalent qui se prononce avec un « i » devant. La dure se prononce sans « i » et la molle « i »

Vous pouvez maintenant comprendre et découvrir comment se prononce le И et le Я, et comprendre qu’ils n’ont rien à voir avec un N ou un R à l’envers !

6-Les petits b qui servent à rien: ь et ъ

Il nous reste maintenant deux lettres à voir: ь et ъ. Je vais être franc. Ne pas savoir à quoi elles servent n’est pas un problème majeur. En fait  j’ai passé 2 ans à lire, écrire et parler russe sans jamais vraiment m’en préoccuper. Retenez simplement ceci : le ь (signe mou) adoucit la consonne qui le précède. Pour le ъ (signe dur) c’est l’inverse. Ce sont donc plus des modificateurs de prononciation (un peu comme les accents en français). Ils servent donc à la prononciation et n’ont pas de réelle fonction de lettre.

Le ь se retrouve souvent après un  Л (L) ou à la fin d’un verbe à l’infinitif. Par exemple: Читать (lire) il est souvent symbolisé par une apostrophe quand le mot est écrit en alphabet latin. Ici : Tchitat’

Vous aurez besoin de comprendre et utiliser ces concepts lorsque vous commencerez à soigner votre prononciation. Un professeur pourra aider, je compte cependant faire bientôt un article sur comment bien prononcer le russe.

 

Voilà, maintenant il ne vous reste plus qu’à aller trainer sur les sites russes et d’essayer de déchiffrer, vous avez tous les outils ! Si vous avez des suggestions ou des remarques, n’hésitez pas à les mettre dans les commentaires.