Pourquoi la plupart des gens passent des années à “étudier” le Russe sans arriver à parler

et comment sortir de ce cercle vicieux